Blog Histoire

Jacques Jaujard, un héros oublié

30 janvier 2019

author:

Jacques Jaujard, un héros oublié

Qui est Jacques Jaujard ?

Né le 3 décembre 1895 à Asnières-sur-Seine Jacques Jaujard est un haut fonctionnaire français de l’administration des Beaux-Arts à Paris.

En 1940, il est nommé directeur des Musées nationaux et de l’École du Louvre. Il met notamment en œuvre la réorganisation de l’École du Louvre, la réforme du statut des musées nationaux et communaux, la création de l’Inspection générale des musées de province, première étape de la décentralisation artistique, et anime les expositions officielles qui se tiennent à Paris dans les années 1930 à 1950. C’est lui qui est à l’origine de la sauvegarde des collections du musée du Louvre pendant la Seconde Guerre mondiale. À la Libération il sera accusé d’avoir caché des soldats allemands au Louvre, il sera sauvé par le témoignage de Robert Rey conservateur et également membre du NAP*.
Directeur des Arts et Lettres

En octobre 1944, à la Libération, il est nommé directeur général des Beaux-Arts, puis, en décembre, directeur général des Arts et des Lettres. Il réforme les théâtres nationaux, crée la Caisse nationale des lettres et les centres dramatiques de province.

Il a aussi organisé et surveillé, en juin-juillet 1940, le transport des œuvres qui avaient été cachées en 1939 au Château de Chambord vers des lieux divers de la zone libre (à Montauban, Pau …). Et ce malgré les ordres contraires donnés par le régime de Vichy.

Capture d’écran des principales cachettes d’oeuvres d’art

Dès 1939, Jacques Jaujard protège les œuvres du Louvre

En juin 1940, les nazis entrent en France. Parmi leurs objectifs culturels, ils espèrent s’accaparer certaines des œuvres françaises du musée du Louvre. Pour prouver la supériorité de leur idéologie.
Jacques Jaujard, ayant imaginé l’arrivée de l’ennemi nazi, fit appel à ses employés du Louvre afin d’évacuer les œuvres les plus importantes comme La Joconde, dès 1939. Dix jours avant le début de la guerre, le musée du Louvre ferma ses portes. Et il fut vidé efficacement de ses œuvres les plus célèbres, que les nazis ne sont donc pas parvenus à retrouver à l’été 1940.

« La Grande Galerie abandonnée » par Marc VAUX, 1939 (© Centre Pompidou)

Les œuvres, durant leur trajet furent bien emballées, protégées, en effet certaines œuvres ont été classées prioritaires dans l’évacuation du Louvre selon des critères divers, comme leur date de conception par exemple. Les employés de Jacques Jaujard ont pris des précautions sur les routes menant à la Province afin de ne pas abîmer des œuvres, et de rester les plus discrets possibles, afin que nul ne se doute de la valeur de ce qu’ils transportaient. Près de 4000 œuvres ont été sauvées grâce à cette évacuation.

La photographie présente la Grande Galerie du Louvre vidée en 1939. Elle évoque une ambiance que nous ne connaissons pas aujourd’hui et qui ne reflète pas le Louvre que nous connaissons aujourd’hui. L’action Résistante de Jacques Jaujard ne s’est pas réduite à assurer la protection continue des œuvres du Louvre. Il a aussi cherché à sauvegarder les biens artistiques des Juifs, confisqués par les nazis dès 1940.

Né dans une famille protestante, il est déjà marié lorsqu’il fait la connaissance de Jeanne Boitel, célèbre comédienne française engagée dans la Résistance, qui est en fait une espionne connue sous le nom de “Mozard” avec qui il doit travailler à répertorier les œuvres volées par les Allemands et celles qu’il a dissimulées. Il tombe fou amoureux de l’actrice et il divorcera plusieurs années après leur rencontre pour pouvoir l’épouser. Ils eurent un fils, François-Xavier Jaujard (1946-1996), qui fut traducteur et éditeur.

Jaujard meurt le 21 juin 1967 à Paris d’une embolie pulmonaire.

C’est grâce à sa profession (directeur du Musée du Louvre) et à son anticipation que Jacques Jaujard est parvenu à sauver le patrimoine artistique français. Et donc à permettre à la tradition artistique française de survivre au pillage des nazis, qui auraient peut-être pu détruire certaines œuvres. En son hommage, une actuelle porte du Musée du Louvre porte son nom.

Illustre & Inconnu – Comment Jacques Jaujard a sauvé le Louvre est un film-documentaire qui raconte comment, grâce à Jaujard, tous les chefs d’œuvres du Louvre ont échappé au pillage Nazi.

L’évacuation et l’exode de plus de 4000 œuvres (dont La Joconde), organisée par ce grand Résistant et haut fonctionnaire nous reflète son intérêt pour l’Art et son attachement au Louvre.
Mathieu Amalric interprète ce récit ; nourri de témoignages et d’archives photographiques.

Lexique

*Noyautage des administrations publiques (NAP) est une organisation de la Résistance.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *