Actualité Internes Blog Histoire

A la découverte de la Photo-Mitrailleuse

2 février 2019

author:

A la découverte de la Photo-Mitrailleuse

Le mardi 11 décembre 2018, monsieur SAUDAX, le propriétaire de la photo-mitrailleuse est venu nous rendre visite au lycée. Monsieur SAUDAC a créé un musée de photographie à Saint-Bonnet-de-Mure dans le département du Rhône (69) avec de deux de ses amis. Il laissa pendant deux jours la photo-mitrailleuse au CDI en exposition.

Lors de la Première Guerre mondiale, à une époque bien sombre, le Capitaine CAMPAGNE et le Sergent BARBÉ (Ecole Miliaire d’Aviation de Pau) vont imaginer en 1916, un appareil révolutionnaire : la Photo-Mitrailleuse. Montée sur un avion d’entraînement à la place d’une mitrailleuse « normale », l’appareil permet de former les pilotes au tir en condition réelle, c’est-à-dire tirer des munitions et abattre des avions ennemis.

LE SAVIEZ-VOUS ? La Lac d’Uzein (64) a été creusé pour servir à des simulations de tirs.

image d’archives

Comment fonctionne une photo-mitrailleuse ?

Dans un premier temps, l’image se forme sur une plaque de verre (image latente) qu’il faudra par la suite développer. Quatre photos pouvaient être faites afin de noter les élèves sur différents critères. Cependant, comme sur toutes photos aériennes de 1916, il peut y avoir un décalage ce qui ne permet pas rendre les photos très fiables.. En effet, entre le temps de prise de vue instantanée et la balle, il y a décalage qui peut être plus ou moins important.

Durant la Première Guerre mondiale, la photo-mitrailleuse était un outil de renseignement, d’espionnage. Elle était aussi utilisée pour vérifier le résultat d’un bombardement. Le pilote joua un rôle polyvalent durant ce conflit, il devait apprendre à faire des voltiges en cas d’accident puisque les parachutes n’existaient pas. Pour empêcher les reconnaissances aériennes, le seul recours était les combats aériens.

L’appareil exposé au CDI est un prototype fabriqué par un mécanicien d’Orthez (64). Le prototype est le seul appareil restant de sa série. Tous les autres n’existent plus. Monsieur SAUDAX l’a échangé avec un autre collectionneur pour qu’il soit exposé au musée de Saint-Bonnet-de-Mure (69).

Lors de l’Armistice, 3 600 personnes étaient en possession d’appareils. L’école militaire d’aviation de Pau a formé beaucoup de combattants aériens durant la guerre, cela explique que la superficie d’école soit passée de 1600 m2 à 10 490 m2. Durant la Première Guerre mondiale, l’école de Pau était l’un des trois plus importants centres de formations de pilotes et la plus importante école de chasse.

Archives :

images d’archives

URL : Lamaisonphoto.fr

« L’histoire humaine n’est qu’un effort incessant d’invention et la perpétuelle évolution est une pérpétuelle création »
Jean Jaurès

Rédactrice en Chef de Björkö depuis le 11 Septembre 2018.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *