A la une Actualités Internationales Blog

Greta Thunberg, la lutte pour le climat

9 mars 2019

author:

Greta Thunberg, la lutte pour le climat

Greta Thunberg, née le 3 janvier 2003, est une jeune militante suédoise pour le climat. Elle est connue pour ses manifestations régulières à Stockholm, en Suède sous le slogan Skolstrejk för klimatet (Grève de l’école pour le climat) et pour avoir donné un discours à la conférence de Katowice de 2018 (COP24) sur les changements climatiques de l’ONU.

Grève de l’école pour le climat

Durant l’été 2018, la Suède a fait face à des vagues de chaleur et des incendies de forêt sans précédent. Greta exige que le gouvernement suédois réduise les émissions de carbone comme prévu par l’accord de Paris sur le changement climatique. Pour ça, elle ne va pas en cours et reste assise devant le parlement suédois chaque jour durant les heures d’école. Son slogan est « grève de l’école pour le climat ». Suite à l’élection, elle continue de manifester chaque vendredi.

Sa grève du vendredi a retenu l’attention du monde entier. Les mêmes types de manifestations ont été organisées dans d’autres pays comme la Hollande, l’Allemagne, la Finlande, le Danemark, la Belgique et l’Australie. Elle a inspiré de
nombreux étudiants à militer pour le climat.

Greta Thunberg s’exprimant à la COP 24

Prise de parole à la COP24

Le 4 décembre 2018, elle s’adresse à la COP24 , le sommet des Nations Unies sur les changements climatiques. Elle explique ainsi la gravité du problème :

« Ce que nous espérons atteindre par cette conférence est de comprendre que nous sommes en face d’une menace existentielle. Ceci est la crise la plus grave que l’humanité ait jamais subi. Nous devons en prendre conscience tout d’abord et faire aussi vite que possible quelque chose pour arrêter les émissions et essayer de sauver ce que nous pouvons. »

Lors de la dernière journée officielle, le 14 décembre, elle déclare à la tribune de la COP24 :

« Notre biosphère est sacrifiée pour que les riches des pays comme le mien puissent vivre dans le luxe. Ce sont les souffrances du plus grand nombre qui paient pour le luxe du plus petit nombre. Et si les solutions au sein du système sont impossibles à trouver, nous devrions peut-être changer le système lui-même. »

Un syndrome d’Asperger lui a été diagnostiqué. C’est une forme d’autisme. Elle a insisté pour que sa famille devienne végane et arrête de prendre l’avion. Ses déplacements se font avec la voiture électrique familiale. Et nous ? Quels gestes pourrions-nous appliquer plus souvent pour préserver notre planète ?

JARDINER NATURELLEMENT
On abandonne l’usage des produits toxiques et chimiques (insecticides, herbicides…) qui polluent l’eau, les sols, et sont dangereux pour la santé. Aussi, le composte est le bienvenu dans nos jardins !

MANGER DEUX FOIS MOINS DE VIANDE
1 kg de boeuf, c’est 20 000 litres d’eau et l’équivalent en énergie de plus d’un litre de pétrole.

GUETTER LE LABEL BIO

“AB”, garanti sans engrais chimiques, ni pesticides ni herbicides de synthèse.

ACHETER LOCAL ET DE SAISON

Une fraise cultivée sous serre en février et importée par avion consomme jusqu’à 24 fois plus de pétrole, et donc de CO2, qu’une fraise du coin, achetée en juin donc favorisez votre consommation de fruits et légumes selon les saisons ! En mars, on se lâche sur les betteraves, les carottes, les choux de Bruxelles, les endives, les poireaux, les kiwis, les oranges, les pamplemousses et les pommes.

PRENDRE LES ESCALIERS PLUTÔT QUE L’ASCENSEUR

C’est bon pour la forme aussi !

FAIRE REVIVRE SES OBJETS EN PANNE

Nombre d’objets peuvent encore servir ou être réparés.

ÉTEINDRE !

Évitez de laisser vos appareil en veille (télé, ordinateur, même quelques heures).

REFUSER LES EMBALLAGES PLASTIQUES
RECYCLER !
SE DÉPLACER À VÉLO ET PRENDRE LE TRAIN

Un Paris-Nice en train, c’est 30 fois moins de CO2 qu’en voiture et 20 fois moins qu’en avion.

SNOBER LE BAIN

Une douche de 4 à 5 minutes consomme de 30 à 80 litres d’eau ; un bain, environ 200 litres !
On peut penser que ces petits gestes sont assez inutiles surtout si ils ne sont pas appliqués à l’unanimité mais vu l’état actuel de la Terre, il est important de les respecter. Faisons en sorte de ne pas laisser dans les mains des générations futures une planète détruite.

D’ailleurs, une grève pour le climat est prévue le 15 mars 2019, elle sera internationale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *