Date :18 January, 2020

Les Fakes News en chiffre

Les français sont 74% à considérer avoir déjà été exposés à des Fakes News ou Infox en bon français.

86% des français souhaitent également une loi anti-Fake news.

85% des français pensent qu’il y a de plus en plus de rumeurs ou de fausses informations sur internet et les réseaux sociaux. Ils sont également plus de 12% à penser qu’il est de plus en plus difficile de distinguer les fausses informations des vraies.

Il arrive très fréquemment que des personnalités se fassent piégé par des sites d’actualité parodique tel que le Gorafi.

Par ailleurs, ils sont 89% à considérer que les rumeurs et les fausses rumeurs peuvent avoir un impact negatif sur la réputation d’une entreprise. 20% des personnes interrogées ont déjà fait confiance à une information sur une entreprise ou institution relayé par les médias sociaux et avoir découvert par la suite qu’elles étaient fausses ou inexactes.  Pire encore, ils sont 26% à reconnaître avoir relayer des fausses informations auprès de leur proche.

Les rumeurs dopées aux algorithmes

Le processus et la nature des fakes news ne sont pas nouveaux. En effet le processus de propagation de rumeur est ancien mais avec l’arrivée du numérique, la production de fausses nouvelles peut devenir industrielles, et émaner d’établissement et de groupe lobbyiste parfois très riches et bénéficier d’une propagation ultra rapide à la faveur de rivaux politique par exemple.

Les fakes news sont devenus un véritable business pour les personnes qui les créés. A la suite des scandales Cambridge Analytica et de l’élection présidentielle américaine de 2016. Les médias sociaux ont pris des mesures afin d’endiguer ce phénomène d’ampleur

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *