L’Australie ravagée

L’incendie a commencé en septembre 2019 et a duré 5 mois. Il y a eu environ 30 morts, dont 3 pompiers. Cette catastrophe naturelle a détruit pas moins de 10 700 000 hectares de l’Australie, soit 1/6 de la France. Une majorité, soit 75 % des australiens ont été touchés, 3 millions d’entre eux ont dû être évacués et certains ont même vu leur maison dévastée. 10 000 maisons ont été endommagées, dont 3 000 totalement détruites. 1 milliard d’animaux ont été tués, certains par les flammes d’autres par la faim, la soif et la destruction de leur habitat .

Pourquoi le flamboiement a-t-il commencé ?

  • 2019 a été l’année plus chaude jamais enregistrée : +1,52°C.
  • En décembre les températures avoisinaient 30,4°C au lieu des 27°C en décembre 2018 .
  • Elle a aussi été l’année la plus sèche : 40% de pluie en moins.
  • Le dipôle Océan Indien(IOD) est un phénomène climatique découvert en 1999 par le docteur Toshio Yamagata au Japon. Ce phénomène est dû a l’interaction entre l’océan et l’atmosphère dans l’océan Indien. L’IOD peut être positif, ou négatif :
          • Il est positif losque la température de l’eau dans l’Océan Indien est supérieure à la normale de l’Ouest et inférieure à la normale de l’Est.


L’IOD positif a pour conséquence des précipitations plus fréquentes que la normale dans le Centre-Ouest  de l’Océan Indien et moins fréquentes à l’Est et l’Ouest de l’Océan Pacifique.

          • l’IOD est négatif lorsque la température de la surface de l’eau de l’Océan Indien est  inférieure à la normale à l’ouest et supérieure à la normale à l’Est.

            • Les éclairs qui peuvent généré des flammes , appelé des pyrocumulonimbus .

Tous ses phénomènes ont engendré la destruction de la biodiversité en l’Australie :

Le dipôle Océan Indien a généré la sécheresse, la chaleur excessive a été causé par le réchauffement climatique. Ces deux phénomènes ont créés des  pyrocumulonimbus qui ont eux même créés des feux de brousse qui ont dévasté l’Australie.

 

Crédit Dessin : Jade M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *