Le Son « Lo-Fi »

Le Lo-Fi est un sous-genre musical né à la fin des années 80. Son nom, venant du terme ‘Low-Fidelity’ en anglais , caractérise une qualité de son basse, ‘mal-enregistré’ voulue,  il vient contré l’expression de musique hi-fi (high fidelity en anglais). Mené par des rythmes lents, des mélodies nostalgiques, le Lo-Fi est un genre incroyablement doux et relaxant, qui se construit sur une continuité mélodique et beaucoup de fréquences harmoniques apaisantes.

A la base issu de communautés de rappeurs américains, un grand nombre de fans considèrent les beatmakers J Dilla, Madlib et surtout Nujabes comme précurseurs du mouvement. Aujourd’hui ce style musical a pris un sens différent notamment grâce à sa popularité parmis les jeunes des années 2010, trouvant un caractère nouveau et ‘cru’ à cette musique. Le genre Lo-Fi a été particulièrement popularisé sur le réseau Youtube et une culture à part entière s’en est développée, souvent associée à une esthétique d’animations japonaises et une impression d’intimité sentimentale.

Cette particularité fait rentrer le Lo-Fi dans la catégorie de la musique ‘Underground’( terme anglophone désignant les œuvres qui sortent de la norme de ce qui est habituellement commercialisé). Avec souvent des traces de  hiphop ou encore de jazz mélancolique, ce style revendique des valeurs comparables à celles de la punk ou du grunge rock: l’idée d’artistes indépendants des majors (grandes maisons de disque), auto-entrepreneurs et sans contrats.

            Certains grands artistes piliers du Lo-Fi  d’aujourd’hui connaissent un succès impressionnant comme Jinsang, un artiste indépendant américain, ou encore l’interprète Cavetown. Sans être sous contrats et en enregistrant leurs pistes eux-mêmes, ces artistes ont su se créer un nom sur la scène musicale et se trouvent aujourd’hui au même rang que certaines célébrités Hollywoodiennes.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *