La chanson engagée, un fardeau social ?

La chanson engagée est inscrite dans notre culture depuis bien plus longtemps que nous le pensons. Une des plus populaires reste « La Marseillaise », exposée le 14 juillet 1795.

La chanson, dite aussi, de révolte, a su persister à travers les siècles dénonçant toutes des défauts majoritairement sociétaux comme l’ont fait Charles Aznavour, Madonna, Kery James ou plus récemment Orelsan. Elle a de nombreuses répercussions sur la population comme a réussi à le faire le duo « Madame Monsieur » au profit du sidaction. Ce genre de chanson a toujours su encourager la population à faire bouger les choses comme après l’affaire Rodney King (victime d’une bavure policière discriminatoire) avec notamment « Souljah’s Revenge » de Tupac Shakur

La chanson engagée était principalement présente pendant les années 1980 (avec par exemple : Renaud, Marc Lavoine, …) où prendre un parti et s’engager était très à la mode. Mais avec le temps, l’aspect lyrique et engagé a laissé place à un autre style de musique, notamment avec l’explosion du marché des titres commerciaux.

Au final, la chanson engagée contribue au bon changement de notre mode de vie en déclenchant des réactions auprès de ses auditeurs. Même si elle peut être considérée comme mauvaise de par sa divergence, elle a bel et bien sa place dans notre société et encore plus dans une époque où l’être humain est absorbé par des éléments comme la recherche d’une économie infinie, délaissant bon nombre de choses.

Yanis, 15 ans, plus performant qu’un produit Apple, moins cher, c’est sur un Huawei que je reçois mes appels, iPhone par terre, trop beau et modeste pour ne pas plaire… Loading…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *